Recruter en alternance offre de nombreux avantages à l'entreprises, outre les avantages fiscaux et financiers, former un.e alternant.e c'est le former aux besoins de l'entreprise, lui permettre d'acquérir des savoir-faire spécifiques à l'entreprise.

 

Deux types de contrats en alternance

L'alternance comprend deux types de contrats :

  • le contrat d'apprentissage
  • le contrat de professionnalisation.

Le principe de formation des deux contrats est le même, il repose sur l'alternance de périodes d'enseignements théoriques en centre de formation et de périodes pratiques en entreprise.

En revanche, les bénéficiaires, la durée du contrat, la rémunération... varient selon le type de contrat.

Le contrat d'apprentissage

Pour qui ?

Le contrat d’apprentissage s’adresse à tous les jeunes de 16 à 29 ans révolus.

Certains publics peuvent entrer en apprentissage au-delà de 29 ans révolus, sous certaines conditions : les apprenti.e.s préparant un diplôme ou titre supérieur à celui obtenu, les travailleur.eur.s handicapé.e.s, les personnes ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise. 
Les jeunes de 15 ayant achevé la scolarité du 1er cycle d'enseignement secondaire peuvent également entrer en apprentissage.

Quelles formations ?

L'apprentissage permet l’obtention d’un diplôme professionnel de l'enseignement secondaire (CAP, Bac pro...), un diplôme de l'enseignement supérieur (BTS, DUT, Licences professionnelles, Diplômes d'ingénieur...) ou un titre à finalité professionnelle enregistré au RNCP (Répertoire nationale des certifications professionnelles).

Quelle durée ?

Le contrat d'apprentissage peut être conclu en CDD ou CDI avec une période d'apprentissage d' une durée de 6 mois à 3 ans.

Quelle rémunération ?

La rémunération minimale varie selon l'âge et l'ancienneté du jeune dans l’entreprise. La rémunération est calculée en % du Smic ou du salaire minimum conventionnel s'il est plus favorable pour les plus de 21 ans.

Quelles aides à l'embauche ?

Aide de l'Etat pour les employeurs de moins de 250 salariés : 

  • 4 125 € la première année ;
  • 2 000 € la deuxième année ;
  • 1 200 € la troisième année voire la quatrième.

L'Agefiph propose également une aide pour l'embauche de personnes handicapées en contrat d'apprentissage. L'aide s'échelonne de 500 € pour un contrat de 6 à 12 mois jusqu'à 3 000 € pour un contrat de 36 mois ou un CDI.

L'employeur d'apprenti.e bénéficie également d'exonération de cotisations et de contributions sociales patronales et salariales.

Pour en savoir plus et vous aider dans vos besoins de recrutements, deux outils existent à l'échelle régional :

 

Le contrat de professionnalisation

Pour qui ? 

Le contrat de professionnalisation s'adresse aux jeunes de 16 à 25 ans révolus mais également aux personnes en recherche d'emploi âgées de 26 ans et plus et aux bénéficiaires de minima sociaux.

Quelles formations ? 

Il permet l’acquisition :

  • d’une qualification professionnelle (diplôme ou titre professionnel enregistré au Répertoire national de la certification professionnelle (RNCP),
  • d'un certificat de qualification professionnelle (CQP),
  • ou d'une qualification reconnue dans les classifications d’une Convention collective nationale de branche (CCN).

Quelle durée ?

Lorsque le contrat est à durée déterminée, il doit alors être conclu pour une durée comprise entre 6 et 12 mois,

Cette durée peut être portée directement à 36 mois pour :

  • les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus qui n’ont pas validé un second cycle de l’enseignement secondaire et qui ne sont pas titulaires d’un diplôme de l’enseignement technologique ou professionnel ;
  • les jeunes de 16 à 25 ans révolus et les demandeurs d’emploi de 26 ans et plus, dès lors qu’ils sont inscrits depuis plus d’un an sur la liste des demandeurs d’emploi tenue par Pôle emploi ;
  • les bénéficiaires des minimas sociaux (RSA, ASS, l’AAH) ou sortant d’un contrat unique d’insertion.

Quelle rémunération ?

Le montant de la rémunération varie en fonction de l’âge du bénéficiaire et de son niveau de formation initial.

Quelles aides à l'embauche ?

  • Aide forfaitaire de Pôle emploi plafonné à 2 000 € pour l'embauche d'un demandeur d'emploi de 26 ans et plus,
  • Aide à l’embauche des demandeurs d’emploi de 45 ans et plus de 2 000 € maximum. L’aide peut se cumuler avec l’exonération de charges sociales et l’aide forfaitaire de Pôle emploi.

L'Agefiph propose des aides pour l'embauche de personnes handicapées en contrat de professionnalisation. Aides qui s'échelonnent de 1 000 €, pour un contrat de 6 mois jusqu'à 4 000 € pour un CDI ou un contrat de 24 mois.