Prérequis et objectifs

Résultats attendus

Résultats attendus

BTSA

Diplôme

Diplôme

Objectifs de la formation

Objectifs de la formation

Le technicien forestier peut occuper des fonctions de gestionnaire d'un massif forestier, d'agent de développement et d'animation auprès de propriétaires, de technicien d'études ou de recherche, de responsable d'unité de transformation du bois, de chef d'entreprise de travaux ou d'exploitation forestière. Il effectue l'état des lieux de la forêt, inventorie et évalue les peuplements. Il dirige ou effectue le martelage, les coupes, prévoit les travaux sylvicoles, le boisement. Il prépare la mise sur le marché du bois sur pied ou abattu, estime sa valeur, organise son transport et sa livraison. Par ailleurs, il assure des tâches de communication, de formation, de conseil.

Ce professionnel peut être employé par les propriétaires forestiers, les chambres d'agriculture, les centres régionaux de la propriété forestière, les entreprises de travaux forestiers ou de transformation du bois, les coopératives, l'ONF, les collectivités territoriales

Objectifs de sortie

Objectifs de sortie

Le BTS est un diplôme conçu pour une insertion professionnelle. Cependant avec un bon dossier ou une mention à l'examen, il est possible de s'inscrire dans second BTSA - en un an - pour acquérir une compétence complémentaire, de poursuivre en certificat de spécialisation (CS) en moins d'un an, en licence professionnelle, en classe préparatoire scientifique post BTSA-BTS-DUT pour entrer dans une école d'ingénieurs. Les diplômés peuvent aussi intégrer l'une des écoles supérieures agricoles privées de la FESIA.

Les objectifs :

Ce BTSA forme les élèves à la gestion des forêts et des espaces boisés. L'élève apprend à connaitre les essences forestières, à évaluer la qualité du bois et les potentialités d'une parcelle de forêt. Il sait utiliser les outils géomatiques, faire des relevés topographiques, produire des inventaires et des diagnostics qui permettront d'effectuer des choix en terme de gestion forestière. Sa formation lui donne une bonne connaissance de la politique forestière territoriale, de l'organisation de la planification de la forêt, et de ses enjeux économiques, sociaux et environnementaux. L'enseignement porte aussi sur les démarches d'animation et de concertation en matière d'aménagement.

L'objectif étant une gestion durable de la forêt, l'élève apprend à mettre en oeuvre des travaux sylvicoles qui préservent les ressources, la biodiversité et le patrimoine paysager. Il est capable, enfin et surtout, d'organiser toutes les étapes d'un chantier d'exploitation forestière : la prospection de coupe de bois, l'estimation sur pied, le cubage, le choix du système d'exploitation, la logistique, le suivi du chantier ainsi que sa gestion économique et administrative.

Les débouchés :
Le technicien forestier peut être employé par :

  • des organismes publics : l'Office national des forêts (ONF), les Direction départementale des territoires (DDT), des collectivités territoriales, les Centres régionaux de la propriété forestière, les chambres d'agriculture, des associations, groupements ou syndicats de propriétaires forestiers, les organismes de recherche
  • le secteur privé : coopératives et exploitations forestières, entreprises de transformation du bois

La fonction publique offre une dizaine de postes par an. Les recrutements ne sont pas non plus nombreux dans la forêt privée et les entreprises de transformation du bois.

Domaines

Domaine(s)
Exploitation forestière
Agriculture production végétale

Contenu

Contenu

En plus des enseignements généraux (français, documentation, langue vivante, éducation socioculturelle, EPS, mathématiques, informatique), la formation comporte des enseignements professionnels

  • Sciences économiques et de gestion : acteurs et fonctionnement du secteur forestier, suivi économique et administratif des chantiers (3h30 hebdomadaires)
  • Biologie - Ecologie : biologie de l'arbre (croissance, nutrition, reproduction), sol et climat, enjeux écologiques (2h30 hebdomadaires)
  • Sciences et techniques des équipements : choix du matériel, utilisation en sécurité (1h hebdomadaire)
  • Aménagement et gestion forestière : connaissance des essences forestières, évaluation du peuplement forestier, diagnostic et inventaire forestier, topographie, utilisation d'outils de cartographie, anayse de données, organisation de chantier d'exploitation forestier, gestion durable des forêts, planification et mise en oeuvre des interventions sylvivoles, démarche d'animation et de concertations territoriales, organisation de la mise en marché des bois (8h30 hebdomadaires)

Certains thèmes sont abordés dans le cadre de cours pluridisciplinaires. La formation comprend aussi un accompagnement du projet personnel et professionnel (APPP) et un module d'initiative locale (MIL) dont le contenu est proposé par l'équipe pédagogique.

Sous statut scolaire, l'élève est en stage de 12 à 16 semaines réparties sur les 2 années dont 10 prises sur la scolarité.

Sessions