Vous souhaitez valider les acquis de votre expérience ! Pensez-à la VAE !

Vous souhaitez valider les acquis de votre expérience ! Pensez-à la VAE !

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) vous permet d’obtenir un diplôme grâce à la reconnaissance de votre expérience professionnelle. Cette expérience est vérifiée, évaluée et validée. Le diplôme obtenu par la VAE a la même valeur que celui obtenu par la formation.

La VAE peut vous concerner, quels que soient votre âge, votre niveau d’études, votre situation professionnelle ou votre nationalité.

La VAE en pratique

Votre expérience professionnelle doit être d’un an minimum et en rapport direct avec le diplôme visé.
L’expérience prise en compte peut être acquise dans le cadre d’une activité :

  • Salariée,non salariée,
  • En intérim,
  • Bénévole (activité exercée volontairement, gratuitement et justifiée par des attestations),
  • Exercée à l’étranger, à condition de pouvoir la justifier.

 

Que veut dire « Un an d’expérience professionnelle » ?

L’expérience doit avoir une durée cumulée d’un an minimum et les activités peuvent avoir été réalisées :

  • de façon continue ou non,
  • à temps plein ou partiel,
  • dans le cadre des périodes de formation initiale ou continues réalisées en milieu professionnel.

Vous devez justifier de cette expérience : bulletins de salaires, attestations, certificats de travail… Pour certains diplômes, l’expérience doit être récente.

 

Six étapes à suivre pour mener avec succès un projet VAE

1ère étape : Bien définir son projet

Vous souhaitez faire une validation des acquis de votre expérience : pour quel projet ? Quelles sont les certifications accessibles à la VAE ? Comment financer votre démarche ?

Adressez-vous à l’Espace conseil VAE le plus proche de votre domicile. Dans chaque département, il y a plusieurs Espaces conseil VAE qui assurent une information gratuite, et vous apportent un conseil personnalisé :

  • Aide à la définition de votre projet de VAE,
  • Recherche des diplômes adaptés à votre expérience,
  • Orientation vers les organismes valideurs,
  • Information sur le financement du parcours et sur les procédures à suivre pour en bénéficier,
  • Orientation si nécessaire vers d’autres dispositifs (bilan de compétences, formation, conseil en évolution professionnelle…).

 

Les certifications accessibles par la VAE

C’est l’ensemble des diplômes, titres professionnels et certificats de qualification professionnelle, inscrits au Répertoire national de la certification professionnelle (RNCP) et délivrés par :

  • Les ministères,
  • Les établissements d’enseignement supérieur,
  • Les chambres de commerce et d’industrie,
  • Les chambres de métiers et de l’artisanat,
  • Les branches professionnelles,
  • Les organismes de formation privés.

Tous les diplômes ne sont pas accessibles à la VAE. C’est le rôle de l’Espace conseil VAE de vous en informer.

Consulter la carte des Espaces Conseil VAE

Un seul numéro pour contacter les Espaces conseil VAE :

Numéro gratuit VAE en Occitanie

 

2ème étape : Faire votre demande à l’organisme valideur

Vous prenez contact avec l’organisme valideur de la VAE, celui qui délivre la certification qui vous intéresse.

Cet organisme vérifie le choix de la certification et la recevabilité de votre demande, c’est-à-dire la condition d’un an d’expérience professionnelle en lien direct avec le diplôme choisi. Il vous informe sur les conditions de validation, les coûts et les financements possibles. Il vous indique les modalités d’accompagnement tout au long de la démarche. Cet accompagnement est facultatif mais fortement recommandé. Il vous remet un dossier de demande de recevabilité. Vous complétez ce dossier et le lui renvoyez, en joignant notamment les justificatifs d’expérience.

L’organisme valideur doit vous informer officiellement de la recevabilité de votre demande dans un délai de deux mois maximum. Dans sa réponse, il indique une date de jury, qui aura lieu dans les 12 mois qui suivent cette notification.

3ème  étape : Financer votre démarche

La procédure de VAE a un coût variable selon la certification visée, les modalités d’accompagnement et d’organisation des sessions de jury.

Le coût de la VAE peut être pris en charge, selon le statut du candidat et le financeur concerné. Il varie selon les certificateurs et peut comprendre :

  • L’action de validation : gestion administrative des dossiers, organisation du jury, droits d’inscription…
  • L’accompagnement à la rédaction du dossier de VAE, facultatif mais fortement recommandé,
  • La rémunération pour un salarié,
  • Les frais occasionnés par le jury : déplacement, hébergement…

En Occitanie, ces coûts peuvent être pris en charge par les partenaires.

Connaitre les financements pour votre VAE

4ème étape : Rédiger un dossier de validation

Dans la majorité des cas, l’évaluation par le jury repose sur un dossier que vous avez réalisé. Vous décrivez dans ce dossier les activités que vous avez exercées, et qui sont en rapport avec la certification visée.

Le service valideur vous fournit le modèle du dossier : sa composition est propre à chaque valideur. Il comporte en général 3 parties :

  • Une présentation personnelle,
  • Un descriptif et une analyse des emplois occupés,
  • Des attestations ou justificatifs pour prouver la réalité et la nature de l’expérience professionnelle.

Vous pouvez bénéficier d’un accompagnement pour la rédaction de ce dossier. Cet accompagnement est vivement recommandé même s’il n’est pas obligatoire. Il vous permet de confirmer le choix de la certification qui correspond le mieux à votre expérience, vous aide à traduire en mots les compétences mises en œuvre dans différentes situations. Il vous prépare à l’évaluation, à l’entretien avec le jury ou à la mise en situation professionnelle.

Vous déposez ensuite le dossier de validation selon les modalités et les délais prévus par l’organisme valideur.

5ème étape : Être évalué par un jury

   
C’est un jury officiel, désigné par la réglementation du diplôme visé qui examine votre dossier de VAE. Il évalue vos compétences par rapport à celles exigées par le contenu de la certification et nécessaires à l’exercice du métier.

Il peut également vous observer en situation de travail, réelle ou reconstituée. Vous pouvez avoir un entretien avec le jury à sa demande ou à la vôtre.

Le jury décide de l’attribution de la certification. La validation peut être :

  • Totale : la certification vous est attribuée complètement.
  • Partielle : vos acquis ne correspondent pas complètement aux exigences de la certification : le jury vous indique les compétences restant à acquérir.
  • Le jury peut aussi décider de ne rien valider si vos acquis ne correspondent pas aux compétences attendues.

La décision du jury vous est adressée officiellement par l’organisme ou l’institution qui délivre le diplôme.

 

6ème étape : Poursuivre votre parcours

En cas de validation partielle, tous les blocs de compétences qui sont validés sont acquis à vie et vous pouvez vous en prévaloir, dans un curriculum vitae par exemple.
Vous pouvez obtenir la totalité de la certification grâce à un complément de formation ou d’expérience.

Dans le cas d’une absence de validation, l’espace conseil VAE peut vous aider à élaborer un scénario adapté ou à envisager d’autres alternatives.

 

Numéro gratuit VAE en Occitanie